Youth Women Win et après ?

Le projet touche à sa fin mais ses outils et ses apprentissages ont d’or et déjà trouvés une nouvelle vie au Suriname, en Haïti, au Sénégal et au Maroc.

En juillet 2016, nous nous sommes rendus à Rabat (Maroc) pour prester une mission de consultance dans le cadre du deuxième volet du projet Min Ajliki, programme belgo-marocain de soutien à l’entrepreneuriat féminin mené par l’APEFE (Association pour la Promotion de l’Education et de la Formation à l’Etranger). La mission de consultance portait principalement sur les business model Innovants et leur intégration dans notre méthodologie d’accompagnement tant individuelle que collective afin de s’en inspirer pour écrire le second volet du projet Min Ajliki. Toutefois, de nombreux points communs ont été évoqués entre le premier volet du programme et notre projet Youth Women Win. C’était ainsi une évidence pour nous de détailler tout le projet, le guide et les outils développés. Fort intéressés par notre approche, l’APEFE nous a invité à participer à leur salon « entrepreneuriat féminin » à Casablanca fin novembre 2016. De plus, ils ont pour ambition de développer le programme Min Aljiki au Sénégal qui correspond également à l’ambition de l’ensemble des partenaires de Youth Women Win. Au lieu d’agir séparément, nous avons décidé d’unir nos forces pour mettre en commun nos résultats et de proposer un projet commun au Sénégal.

En Haïti : dans le cadre d’un autre projet international, nos collègues se sont rendus en Haïti fin octobre 2016. Durant leur séjour, ils ont rencontré Daniella Jaques, la présidente de la Chambre de Commerce des femmes entrepreneures et leur ont, bien entendu, expliqué le projet YWW et ses objectifs. Très intéressée par la dynamique, nous sommes rentrées directement en contact pour lui expliquer les détails et les retours de terrain. Vu qu’une rencontre physique est toujours plus intéressante qu’une discussion orale, nous l’avons redirigée vers Arrimage Good’Iles situé en Guadeloupe étant donné la proximité géographique et la venue de Madame Jaques en Guadeloupe la première semaine de novembre 2016. L’objectif de la rencontre est d’identifier les possibilités de partenariat pour étendre Youth Women Win en Haïti.

Au Suriname : en partenariat avec nos collègues italiens de l’Ong TAMAT et ces de l’Ong surinamienne Bureau, nous avons mis en place le projet GENDER Plus, visant à renforcer le rôle de la société civile au Suriname dans la promotion des droits des femmes et des filles en en renforcent l’analyse critique et le du dialogue, à travers la sensibilisation à l’égalité F/H et les compétences sociales / civiques /entrepreneuriales.

Merci à toute l’équipe pour l’énorme travail de diffusion et dissémination!

Equipe YWW

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *