Jessica BRUDEY, jeune femme entrepreneure creatrice Foodiles en Guadeloupe

Peux tu nous présenter ton entreprise et son évolution.                       

ORANGE & ELLES-18 FBK (1)

Bonjour,

J’ai lancé Foodiles, 1ére application de géolocalisation des restaurants  de la Caraïbe , il y a bientôt un an et demi. Pour le moment, je suis focalisée sur la Guadeloupe et je propose une application disponible sur IOS & Android , un site web www.foodiles.com , un blog www.foodilesleblog.com  et des réseaux sociaux mettant en valeur les meilleures adresses gourmandes. 

Que vous recherchiez un japonais, de la cuisine du monde ou tout simplement de la cuisine traditionnelle, vous avez accès à plus de 400 adresses. L’idée de départ est vraiment de fournir un outil permettant d’arrêter de chercher où manger. Les adresses sont classées par type, par ville, par prix ou tout simplement « Près d’ici ». Je travaille en partenariat avec les restaurateurs afin de les accompagner dans la transition numérique, de leur permettre  de toucher une clientèle toujours plus connectée.

Quels sont les  difficultés et les leviers que tu  as rencontré dans la creation de ton entreprise ? 

Il existe pléthore d’organisme d’accompagnements en Guadeloupe mais peu dans le digital. Le business model  d’une startup n’est pas figé comme celui d’une boulangerie par exemple. On  (les organismes, les banques…) nous demandent de nous adapter, de rentrer dans des cases. Or, ceci n’est pas possible. Il est primordial de se trouver un réseau de pairs (commençant comme nous ou plus aguerris) nous permettant d’échanger sur les trucs et astuces pour réussir.  Sinon, la solitude de l’entrepreneur qui n’est pas un mythe risque vite fait de nous rattraper et de nous enfermer dans un marasme et dans un brouillard sans limite.

Les difficultés sont d’ordre économique également. Ne pas confondre chiffre d’affaires et bénéfices n’est pas une gageure. Il faut être prêt à vivre des moments difficiles avant de voir le succès notre entreprise.Enfin, la chose primordiale est de trouver un compagnon ou une compagne de vie qui comprenne nos absences, nos présences-absences et le fait qu’au lieu de rapporter du revenu nous en dépensons.

encart-FOODILES-2

Trois conseils que tu donnerais aux jeunes femmes et aux accompagnateurs professionnels pour  aider les jeunes  femmes   qui veulent entreprendre ?

  • Etre extrêmement organisé et rigoureux : dans la gestion, des dossiers (clients, organismes) et avoir une to do list afin de planifier nos actions,
  • Etre conscient que le succès ne pourra pas venir tout de suite dans 95% des cas,
  • Etre entouré
  • Tomber 100 fois et se relever 101 !

Jessica Brudey , Foodîles www.foodiles.com

Jessica BRUDEY, jeune femme entrepreneure créatrice de Foodiles

Veux tu nous presenter ton entreprise et son evolution.

ORANGE & ELLES-18 FBK (1)

Jessica Brudey, fondatrice de Foodiles.                       

Bonjour,

J’ai lancé Foodiles, 1ére application de géolocalisation des restaurants  de la Caraïbe , il y a bientôt un an et demi. Pour le moment, je suis focalisée sur la Guadeloupe et je propose une application disponible sur IOS & Android , un site web www.foodiles.com , un blog www.foodilesleblog.com  et des réseaux sociaux mettant en valeur les meilleures adresses gourmandes. 

Que vous recherchiez un japonais, de la cuisine du monde ou tout simplement de la cuisine traditionnelle, vous avez accès à plus de 400 adresses. L’idée de départ est vraiment de fournir un outil permettant d’arrêter de chercher où manger. Les adresses sont classées par type, par ville, par prix ou tout simplement « Près d’ici ». Je travaille en partenariat avec les restaurateurs afin de les accompagner dans la transition numérique, de leur permettre  de toucher une clientèle toujours plus connectée.

Quels sont les  difficultés et les leviers que tu  as rencontré dans la creation de ton entreprise ? 

Il existe pléthore d’organisme d’accompagnements en Guadeloupe mais peu dans le digital. Le business model  d’une startup n’est pas figé comme celui d’une boulangerie par exemple. On  (les organismes, les banques…) nous demandent de nous adapter, de rentrer dans des cases. Or, ceci n’est pas possible. Il est primordial de se trouver un réseau de pairs (commençant comme nous ou plus aguerris) nous permettant d’échanger sur les trucs et astuces pour réussir.  Sinon, la solitude de l’entrepreneur qui n’est pas un mythe risque vite fait de nous rattraper et de nous enfermer dans un marasme et dans un brouillard sans limite.

Les difficultés sont d’ordre économique également. Ne pas confondre encart-FOODILES-2chiffre d’affaires et bénéfices n’est pas une gageure. Il faut être prêt à vivre des moments difficiles avant de voir le succès notre entreprise.Enfin, la chose primordiale est de trouver un compagnon ou une compagne de vie qui comprenne nos absences, nos présences-absences et le fait qu’au lieu de rapporter du revenu nous en dépensons.

Trois conseils que tu donnerais aux jeunes femmes et aux accompagnateurs professionnels pour  aider les jeunes  femmes   qui veulent entreprendre ?

  • Etre extrêmement organisé et rigoureux : dans la gestion, des dossiers (clients, organismes) et avoir une to do list afin de planifier nos actions,
  • Etre conscient que le succès ne pourra pas venir tout de suite dans 95% des cas,
  • Etre entouré
  • Tomber 100 fois et se relever 101 !

Jessica Brudey – www.foodiles.com

HACKATHON WOMEN INNOVATION

Une initiative intéressante pour celles qui habitent Paris.

« Les 12 et 13 octobre, venez nous rejoindre pour 2 journées dans l’esprit start-up : talks, témoignages, projets à bâtir ensemble autour de l’enjeu « Des Femmes et des Hommes innovent pour les Femmes

Événement ouvert à toutes et tous, de tous profils (sur inscription gratuite) pour construire une société plus inclusive grâce aux technologies du numérique : big data, développement d’applis, de sites web, d’objets connectés, nudge, etc… en intelligence collective. »

Initiative à suivre  ! Pour participer :  http://hackforwomen.wix.com/what#!evenements/cee5

Guadeloupe Startup weekend – 26 au 28 septembre 2015

54h pour booster votre projet ! C’est le principe du Startup Weekend, un concept jamais égalé qui propose à ses participants de sauter dans le grand bain de la réalisation d’un projet de création d’activité. Lancez-vous dans cette aventure, testez cette idée qui vous hante depuis si longtemps et, qui sait, votre rêve vous portera loin et, dans tous les cas, vous en ressortirez changé ! Plus d’information sur le site de Guadeloupe startup weekend

Startup weekend à la Réunion – 25 au 27 septembre 2015

Les 25, 26 et 27 septembre 2015

L’association Webcup organise le Startupweekend à La Réunion depuis 2011. Le Startupweekend permet en 54h à tout type de personnes de pouvoir bénéficier d’une structure encadrante performante (les coachs) et de toute une organisation opérationnelle (bénévoles) pour leur donner les clés de la création d’une entreprise innovante. Lire la suite sur le site de l’association Webcup